REPONSE DE LA BERGERE AU BERGER

Tendances tendancieuses

Je retire les quelques paroles vicieuses

Qui se glissent audacieuses

De face de dos sur mon profil

J’ai des caresses pour paroles gracieuses

Les demi-teintes posées sur le fil

Du rasoir les allusions à des grands soirs

Emoustillent mes sens mais pas d’espoirs

Que je vibre pour des paroles obscènes

Pas question que je monte sur scène

Pour quelques abusives intromissions

De langages excessifs à la place des passions

Qui m’animent mes ébats restent secrets

Les draps de mes lits jalousement gardés

Pas question que je laisse les prouesses

Des poésies pleines de hardiesses

S’engloutir dans mon espace

S’enfoncer en entier dans la place

J’avalerai vraiment tout ce qui dépasse

Pas question que s’exposent les traces

Graveleuses de mots gras autour des miens

Tu rentreras dans ta coquille escargot baveux

Ne subsistera rien de tes poèmes dégueux

Pas une effluve aucune jouissance rien

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour REPONSE DE LA BERGERE AU BERGER

  1. Stephane dit :

    Je ne lis pas tous les commentaires des poèmes sur lesquels j’ai déjà laissé les miens. Alors, j’ai dû rater un épisode. Dommage. Tout ça m’amuse beaucoup, nom de Dieu. Stéphane

  2. bibialien dit :

    Quelle façon intelligenteRhythmique et charmanteDe remettre en placeUne baveuse limaceJ’adoooooreBisous Pat

  3. Les Etellois dit :

    On est venu baver sur tes plates-bandes?Quoique… Ton propre poème est assez évocateur parfois, même sans gros mots. Mais j’ai peut-être l’esprit mal tourné?Bises,Mo

  4. Philippe dit :

    Tayana n’est pas paillarde… répétez cent fois sans vous tromper… il y a quelques années, au service militaire (cinquième volume, troisième tome, attention!)… j’avais eu fort à faire (ou forte affaire?) avec un camarade dont les allusions emportaient l’adhésion de la foule… et moi, pauvre gars, je ne savais pas chanter comme ça… bah, ils ont quand même invité le curaillon à la fin de la durée légale… va savoir ce qu’il reste de ces relations conflictuelles. Estime ou mépris, quand la vague est passée, que chacun reprend ses esprits ?

  5. claire dit :

    ben dis moi,ça,c’est envoyé!!!!!et pourtant,,et pourtant,moi,j’ose dire que quelques mots bien graveleux venus de sous les draps émoustillent mes sens ,sans que dans la vie du dessus des draps cela change quoi que ce soit dans ma relation respectueuse à l’escargot de retour dans sa coquille…bisous pas baveux

  6. fizwizbiz dit :

    "Tu rentreras dans ta coquille escargot baveux "C’est pas sympa de mêler les escargots à ça… Mais c’est joliment dit !

  7. Sylvie... dit :

    ça s’appelle une baffe…bonjour!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s