VOIR MOURIR UNE FORET

Je ne suis pas « tentée de regretter la disparition » de ma forêt

Les euphémismes sont fait pour les semeurs d’avenirs

Ceux qui plantent du bitume sur mes profonds soupirs

Je ne suis pas « tentée » par le chagrin qui m’a dévoré

Je regrette la disparition des chênes épicéas douglas

Qui montaient droits au ciel investissant l’espace

Abritant un faune qui avait pris sa place

Je déplore chaque jour cet aspect qui me glace

Ravage carnage j’habitais à l’orée d’une sapinière

Des mains de géants ont broyés mon univers

J’enrage à l’idée qu’on se gausse

De mes chagrins mineurs

Dix huit mille arbres faisaient mon bonheur

Que pour moi seule une forêt se hausse

A toucher les étoiles ça ne me dérangeait pas

Qu’on l’arrache pour mettre des maisons là

Pouvais-je dire que ça me laissait indifférente

Je parle j’écris sans être déférente

Sans haine non plus je l’ai déjà dit

Le maître céans à fait ce qu’il a cru être le mieux

Je dis juste que le mieux me semble vilenie

Peut on m’empêcher de clamer ce que je veux

Je dis qu’aujourd’hui chaque arbre compte

Et que les scientifiques ne nous font pas des contes

Lorsqu’ils affirment qu’on en a déjà trop enlevé

Mes milliers d’illusions s’étaient déjà enfuies

Bien avant que nous traversions cette nuit

Pas un instant je n’ai cru que d’autres seraient semés

Je dis que la terre souffre lorsque ses enfants meurent

Que Ronsard le savait bien avant que je pleure

On parle de « la disparition de cet écrin de verdure »

C’est comme si l’on me crachait à la figure

Mon village comme la grenouille de la fable

Veut se développer grandir est-ce raisonnable

Je n’ai pas de réponse ces projets sont louables

Le dynamisme convaincant la sincérité véritable

Je le sais laissez moi triturer en paix ma dent creuse

Ma forêt est partie laissez moi malheureuse

Rêver qu’elle protège encore mon logis

Cherchez ailleurs l’incarnation de vos consciences

Le bien pour un mal je n’ai pas la prescience

Jamais je n’ai tordu aussi bas mon esprit

Et je ferais bon accueil si un jour ils s’amènent

A ces nouveaux venus qui comprendront ma peine

D’avoir vu de mes yeux déraciner et dénuder des troncs

Pour qu’on puisse à la place faire pousser leurs maisons

 

-o-

« Contre les bûcherons de la forêt de Gastine » Pierre de Ronsard

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/pierre_de_ronsard/contre_les_bucherons_de_la_forest_de_gastine.html

Poème servant à prouver trois choses :

  1. L’histoire se répète toujours.
  2. La poésie n’a aucun pouvoir.
  3. Quatre siècle plus tard, on en parle encore.

-o-

Ma forêt de Gastine

20 mai 2013. Les liens ci-dessous ne fonctionnent plus. Le site de la commune est en refonte complète. On n’oublie pas cependant. Sept ans déjà sans arbre et sans nouvelles maisons. Une forêt gâchée pour rien.

L’information par ceux qui font l’action :

http://roybon.fr/cms_roybon/index.php?page=mutation-d-un-paysage-la-sapiniere

Mutations d’un paysage, la Sapinière

http://roybon.fr/cms_roybon/index.php?page=projets-municipaux

http://roybon.fr/cms_roybon/index.php?page=comptes-rendus-des-conseils-municipaux

Dans celui du 3 octobre lisez la :

CHARTE D’ENGAGEMENT EN FAVEUR DE LA PROMOTION DU BOIS

« … à l’utilisation contrôlée des bois, en général et notamment des bois issus de forêts anciennes en s’assurant qu’ils sont issus de forêts gérées durablement »

Publicités
Cet article a été publié dans CHRONIQUE D'UNE FORET DISPARUE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour VOIR MOURIR UNE FORET

  1. anne dit :

    On pourrait le placarder sur les murs de Roybon non , en écho avec le projet de center parc ?
     

  2. Sand' dit :

    Jolie coup de gueule adouci par la poésie
    Bravo non seulement pour les mots, mais de nous rappeler tout cela, et merci pour le partage des liens
    Amicalement

  3. Pat dit :

    Aux arbres citoyen-ne-s !

  4. Pat dit :

    Aux arbres citoyen-ne-s !

  5. Pat dit :

    Je comprends ta tristesse et je pleure avec toi, car pour moi, les larmes permettent de purifier la souffrance et de retrouver la clarté d’esprit nécessaire pour rebondir et agir.
    Par contre je ne suis pas d’accord avec toi, lorsque tu écris que la poésie ne sert à rien. De nombreux poètes ont terminé leur vie en détention ou traqués pour avoir dénoncé les agissements de leur gouvernement.
    Et puis la poésie est un des pétales de cette magnifique fleur nommée culture, qui nourrit nos âmes. "Ce n’est qu’à travers elle (la culture ndlr ) que peuvent se résoudre les problèmes auxquels se confronte aujourd’hui le peuple plein de foi mais privé de lumière.
     
    " Que tous les hommes mangent est une bonne chose, mais il faut que tous les hommes accèdent au savoir, qu’ils profitent de tous les fruits de l’esprit humain car le contraire reviendrait à les transformer en machines au service de l’état, à les transformer en esclaves d’une terrible organisation de la société." Discours de Frederico Garcia Lorca à la population de Grenade en 1931.Comme l’a écrit Gabriel Celaya, la poésie est une arme chargée de futur : " Ce sont des cris au ciel, et sur terre ce sont les actes"
    Poétesse, aiguise tes plumes ! Citoyen-ne-s à vos arbres !
     

  6. Les Etellois dit :

    Je suis de tout coeur avec toi, si tu le permets, mais tu n’en seras pas surprise, je pense.
     
    Je ne sais si les euphémismes sont faits pour les "semeurs d’avenir", mais pour les décideurs qui savent que les gens risquent d’être "tentés" de trouver leurs décisions nuisibles, ça oui!
    Bises,
    Mo
     

  7. Mumu la Grenouille dit :

    En corrèze, je suis cernée par les arbres, et heureuse de l’être, j’ai l’impression d’être dans un écrin, protégée !  Et c’est tellement reposant pour les yeux ! En Vendée, leur protection et leur ombre me manquent rapidement !

  8. papypoutous dit :

    Non je ne vais pas verser de larmes sinon çà serai des larmes de sang.
    Mais si chacun de nous plantait un arbre cela serai aussi beau qu’un Poème.
    Pour la naissance de ma petite fille avec ses parent nous avons plantés un arbre avec dans la terre le petit morceau du nombril, de sa naissance, séché. il parait que c’est une coutume Tahitienne ?
    Parce que je crois au pouvoir des individus qui doivent pousser au changement je vais vous dire ce que j"ai fais.
    En montagne là où j’avais une petite maison, j’ai commencer à planter un sapin que j’avais acheter en pot pour faire l’arbre de noël.
    J’ai renouveler le processus pendant plusieurs années. Je me suis pris au jeux et j’ai planter des merisiers, des noyer, des noisetiers et des châtaigniers et chaque fois avec succès. J’ai même manger des noix et des châtaignes de mes arbres.
    Ainsi je pense avoir fait un geste pour les arbres
    Gros poutous
        ((c;p

  9. La Chouette Bleue dit :

    Et nous, ici, c’est la forêt de Brocéliande qui est menacée par un projet de retraitement des déchets… bon courage. Amitié et bises. D.

  10. lenaic dit :

    comme c’est joliment dit !!! Moi aussi je suis révoltée, la vue de ma terrasse qui autrefois donnait sur cette merveilleuse forêt n’est devenue que désolation. Bisous, Janoëlle

  11. Philippe dit :

    salut Tayana… oui, je comprends ta colère… et je relis avec coeur les appels de monsieur de Ronsard… j’en connais encore par coeur les trois premiers vers, du fait de mon institutrice de CM, je crois… mais je vois que j’en avais oublié une bonne part. Tu l’as dit, la poésie ne fait pas la politique… mais on en parle encore … peut-être que cela évitera à quelques uns de reproduire des actes irresponsables.par chez moi, il y a de belles forêts, et on voit des plans de rajeunissement… je m’y suis promené avec un jeune au début du printemps l’an dernier… et j’essayais de lui dire que c’était important pour l’humanité de gérer son patrimoine de forêt… il me répondait désabusé que de toutes façons, cela ne retarderait la catastrophe planétaire que de quelques jours… à lire le compte rendu que tu nous indique, de fait, on eput se poser des questions sur la logique de la commune… sans doute ont-ils voté cette résolution sur le bois pour faire passer la pilule du déboisement… désolé avec toi !

  12. Christine dit :

    Je comprends que tu sois en colère après "ses mains de géants qui ont broyés ton univers si beau…."

  13. °°°¤¤¤KIRDY dit :

    bonjour et bien je pense u’il ne massacreront pas la forêt des Landes qui commence pas trés loin de chez moi, elle est classée.Mais c’est vrai qu’ils habattent beaucoup pour faire des lotissements , je ne sais que dire bisous kirdy

  14. bibialien dit :

    Superbe
    Très visionnaire, très juste, hélas
    Oui l’histoire se répète malgré le progrès
    On sait et pourtant on continue inlassablement à massacrer monts et forêts
    Tristes sires que ces humains, honte parfois de l’être
    Bisous Pat

  15. mariessourire dit :

    c’est vrai que ça défigure le paysage …
    surtout s’ils veulent tout couper …
    soupir
     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s