FEU D’ARTIFICE

Combien d’entre nous vont courir de tous côtés

Pour remplir leurs yeux d’étoiles artificielles

Brillantes bruyantes fugitives et raffinées

Fontaines ruisselantes de lumières irréelles

Voûtes envoûtées parées pour les grands soirs

Lacs fleuves et rivières comptant pour des miroirs

Sur la butte au bord du lac aux premières loges

J’oublierai l’inconfort pour  assister au spectacle

Mon âme ouverte au vent comme un grand réceptacle

D’odeurs de poudre d’explosions et mon horloge

Intérieure se noiera dans le temps trouvant trop court

Le déploiement des couleurs de joies éclatées

Demandant à toute force encore ce n’est pas assez

Je voudrais tant que cela dure jusqu’au point du jour

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour FEU D’ARTIFICE

  1. Pat dit :

    Bonjour,
     
    L’illusion artificielle des grands soirs nous rappelle aussi le célèbre cri d’Apollinaire : "il est grand temps de rallumer les étoiles".
    Cordialement.
     

  2. oops dit :

    pour nous c’est vue directe de la fenêtre de la chambre,
    d’ici tout le ciel s’offre à nous, hier soir
    il avait de bien jolies couleurs en forme de palmiers
    seule Jazy se planquait sous le bureau
    affolée par les bruits qui nous réjouissaient tant !

  3. Sara Lee dit :

    Coucou !
    Merci beaucoup de tes passages réguliers chez moi. Dès que ça ira mieux je viendrai plus souvent, car te lire me manque…
     
    Bises à toi,
    Sara Lee

  4. La Chouette Bleue dit :

    Pour moi, c’est surtout des souvenirs lointains, mais de bons souvenirs. Merci de nus faire partager tes émotions. amitié et bises. Daniel

  5. Bernie dit :

    Nous avons eu, hier soir, au célèbre feu d’artifice tiré au bas de la colline de Fourvière. L’embrasement de la Basilique fut une féerie, surtout qu’il a duré presque une trentaine de minutes. Et heureusement, la météo a été clémente, mais il fallait n’avoir pas oublié un bon pull ou Kway, car la température était très fraîche.
    Bernie

  6. Philippe dit :

    il y a des années avec et des années sans… les bords du lac permettent aussi à ces messieurs les moustiques de se régaler… vive la nature ! 😦 comme le commentaire des Etélois, j’avoue que je me passe très bien de l’odeur de poudre… j’ai peut-être perdu quelque chose de mon esprit enfantin d’émerveillement ?en tout cas, te lire est toujours un régal

  7. Ludo dit :

    ton billet me rappelle mes souvenirs d’enfance…merci Tayana…
     

  8. Les Etellois dit :

    Oh oui, c’est beau…
    Mais nous, si on veut, on n’est pas obligés de courir partout pour voir le feu d’artifice.
    On s’est aperçus une année qu’on le voyait fort bien à travers le vélux de la chambre en étant allongés sur le lit. On a donc tout le confort, et par le vélux entrouvert, on peut  entendre les pétarades et craquements et même les cris d’admiration de la foule. On ne sent pas bien l’odeur de la poudre, par contre et ça ne vaut sûrement pas le spectacle au bord d’un lac…
    Bises,
    Mo

  9. Mumu la Grenouille dit :

    Je ne fais pas partie de ceux qui courent de tous côtés, mais dit comme cela, tu vas en convaincre certains !
    bon 14 juillet, alors, pétillant et pétaradant !

  10. bibialien dit :

    Et vive les feux d’artificice
    Et vive les lumières dans le fond du ciel
    Bonne fête nationale Pat
    Bizzzzz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s