LENDEMAIN FACILE

Le temps s’étire doux

Comme un ruban mou

Calme autour je respire

Il y a de l’air

Il y a du silence

La maison est un désert

Lentement je pense

Je joue aussi

Je pose mes doigts et j’écris

Peu

Je lis

Un peu

La journée se fait molle

Repos après agapes folles

Je traîne en vieux habits

En rythme ralenti

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour LENDEMAIN FACILE

  1. Stephane dit :

    quel beau rythme, ses cassures comme des fêlures dans le temps qui passe autour d’une vie qu’on ne maîtrise pas toujours… j’aime baucoup cet instant de vérité quotidienne 

  2. oops dit :

    il y a des jours comme ça, mais j’aime bien …

  3. Bernie dit :

    Maintenant il te faut évacuer les éfluves du champagne, les gourmandises qui donnent les bourrelets, et que sais-je…
    Une belle sortie en vélo ou une longue marche pour te remettre en forme
    Profite encore du soleil, car jeudi le mauvais temps revient nous rendre une visite.
    Bernie

  4. Philippe dit :

    merci de ton comm, chère Tayana… amusant, ce rythme poétique libre… ça me rappelle la poésie des Psaumes… tu connais ?

  5. bibialien dit :

    La notion du temps est relative
    Pour moi il s’étire dur et je fais pas dans la luxure lol
    Gros bisous Pat

  6. La Chouette Bleue dit :

    Un temps de repos, de réflexion, de douceur de vivre… il faut en profiter ! Amitié et bise. Daniel

  7. Les Etellois dit :

    Tu ne vas pas t’ennuyer tout de même?
    Bises,
    Mo

  8. Ludo dit :

    arf….tendres pensées…et merci pour tous tes coms que je lis toujours avec bcp d’attention
    bisous
     
     
     

  9. emji dit :

    C’est un peu comme si tu étais hors du monde ,sans horaires contraintes ni stresse un peu comme un dimanche pluvieux mais sans la pluie.comme un lendemain de fete ou notre esprit n’a pas encore entièrement retrouvé sa place….montres nous en photos les cadeaux que l’on t’a confectionnés                       tcho  à demain à l’atelier des p’tits papiers

  10. Sylvie... dit :

    le charme désuet du temps suspendu
    le charme discret des gestes qui vivent pour eux-mêmes
    et soi, au calme, au repos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s