HIER SOIR, J’AVAIS ENVIE DE PARLER

J’avais envie de parler

Parler pour ne rien dire

Ne pas révéler mes secrets

Parler comme on soupire

Libérer un peu de passé

Dans la marmite qui fume

Où s’évapore tout nos soucis

Qui s’envolent et qui parfument

L’air d’un étrange récit

Qui souffre plus que moi ici

Le poète engrange les souffrances

Il entre dans une étrange transe

L’inspiration est recueillie

Par chacun de ses pores

Fleur de peau qui se tord

Sous des milliards d’avanies

J’ai mal au cœur

Mal pour toi mal pour lui

J’ai mal de sa douleur

Quand sur moi elle s’appuie

J’avais envie de parler

Là ce soir avec toi

Mais comment déposer

Sur toi un tel poids

Je n’ai dit que bonsoir

Et trois mots ont suffi

Pour fermer le tiroir

Je n’ai rien dit

Pas de banalités

Pas de conseil

Il me reste si peu de soleil

Je suis comme à côté

De moi-même ce soir

Tout à coup je dérive

Je sens que la douleur est vive

Je n’entends pas le chant d’espoir

J’avais envie de noyer

Dans un flot de paroles inutiles

De vieilles errances cachées

Mes horreurs en exil

Je sens que tout remonte

Avec tes hauts le cœur

Il me semble qu’on démonte

Mes tentatives de bonheur

Mais demain j’irai mieux

C’est la nuit qui déforme

La perception des lieux

Je serai plus en forme

Et j’aurai de nouveaux espoirs

Je n’aime pas le noir

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour HIER SOIR, J’AVAIS ENVIE DE PARLER

  1. Stéphane dit :

    quand je pense que je n’étais pas là, sinon, on aurait pu parler ensemble

  2. TAYANA2 dit :

    Lapsus révélateur ? J’ai un peu dramatisé oui !!!! BIZ.

  3. jo dit :

    Hello !
    Parler pour ne rien dire !!
    Mais parler quand même….
    Tant de gens ne parlent et ne se parlent plus…
    Tant de couples restent muets…
    Tant de silences restent lourds…
    Il faut toujours dire les choses, cela permet également de dramatiser les situations.
    Mille pensées. Bises. Jo

  4. Les Etellois dit :

     Il suffit de fermer les yeux et on ne sait pas qu’il fait noir. Ensuite le jour arrive, toujours.

  5. Sara Lee dit :

    J’aurais au moins le mérite d’avoir essayé !
    ;-P

  6. Sara Lee dit :

    Si tu veux, je suis là !
    (est-ce que je saurais t’aider ? Rien n’est moins sûr…!)
     
    Bises à toi,
    Sara Lee

  7. SOlène dit :

    Ben quand c’est comme ça, faut parler, parler… "jusqu’à ce qu'(on) trouve quelque chose à dire".
    Non, ça c’est de Sacha Guitry !
    Je comprends très bien ton ressenti.
    D’ailleurs, tu as les mots pour le dire.
    Bisous, et bonne soirée.

  8. Sylvie... dit :

    Parle, parle, parle… laisse aller la douleur, laisse s’éloigner le noir
    parle, viens vers nous
    même si on est loin, même s’il fait tard
    parle et dit, laisser s’éloigner la nuit
    à la lumière de nos mots
    qui disent
    on est là
    pour toi

  9. fanfan dit :

    Bonjour Tayana
     
    Quelquefois des soirs trop noir
    Où la peine à trop d’ampleur
    donne des maux de coeurs
    les formes informes projettent
    des ombres qui inquiètent
    Mais le jour qui se lève
    relève les paupières à la lumière
    qui nous éclaire
    Je suis un peu comme toi
    je n’aime pas le noir
    la couleur me ravit
    et redonne espoir..
     
    Bises amicales et bonne journée

  10. bibialien dit :

    Bonjour Tayana
    Moi aussi j’avais envie de parler hier soir !
    Mais pour dire quelque chose, seulement voilà personne pour m’écouter
     
    Bon lundi et gros bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s