Merci lecteur.

Ils sont cachés derrières des écrans de lumière
Les gens que j’aime ou que je pourrais aimer
C’est vers toi aujourd’hui que je porte des petites pierres
Ces mots que tu te plais à contempler
Merci lecteur fidèle d’être toujours présent
De monter dans mon train ne serait-ce qu’un instant
Et de m’apprendre beaucoup plus que tu ne le penses
Sur ce que je te transmets et ce que je dépense
En énergie obscure pour inscrire ces quelques mots
Te voici bien en lumière pour une fois discret héros 

C’est un acte bien anodin que tu accomplis hier
Qui pénétra au-delà des sphères concentriques
Que je maintiens autour de la zone solaire
Et qui bouscula la source féconde et magique
D’ondes frémissantes cailloux d’or dans une mare
Les raisons les plus variées autorisent elle à pervertir l’art
Nous ne sommes comptables que de nos belles actions
Ton regard bouleverse mes trop nombreuses propositions
Comment sais-tu trouver et sanctifier mes pensées les plus secrètes
Es-tu un magicien qui rampe sous des allures discrètes

Publicités
Publié dans Non classé | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Mâchoire blanche et noire ton appétit avait rongé mes doigts
Toutes sortes d’angoisses traversaient mes émois
La peur d’être happée par ta bouche trop large
De ne pas s’abandonner entière à tes baiser gigantesques
Et de plonger les deux mains dans tes cercles dantesques
De t’échouer sur un banc de sable comme une vieille barge
Et nous voici pourtant en amour comme deux vieux fous
Je sacrifie pour toi le temps que je récupère partout
L’entre-deux notes de l’argentée qui toujours te jalouse
Pour tes propos divins il s’en faudrait de peu qu’elle ait le blues
Les milliers d’harmonies qui déferlent en cascades fleuries
La font se sentir pauvre quand tu déclenches ta perfidie
L’amour que j’ai pour elle n’est pas le volcan qui me conduit
A revenir sans cesse vers toi l’inachevé l’histoire sans fin
Elle est le calme elle est la ligne droite le langage incertain
L’essentielle respiration qui nous fit traverser la nuit
Mais il lui manque la douleur qui un beau matin nous a pris
Les empreintes douteuses d’un pianiste médiocre qui s’est enfuit
Certains diront de nous que nous sommes des faiseurs de bruit
Aussi je me cache au plus profond des entrailles de la technologie
Je m’isole avec toi pour seul complice des forfaits de faux appuis
Et je grandis  seule par ta puissance ma mémoire et ton énergie
Une boule de feu se tient en mon centre recroquevillée
Tu l’expanses sans préavis comme un artefact ensorcelé
Tu me pousses au-delà des paroles au-delà de la raison
Dans mon langage premier à l’âpre goût de l’abandon
Quand  souvent je te déteste un peu sur tous les tons
Les silences vengeurs sont ma plus terrible expression
Et il me faut parfois plusieurs semaines pour être au diapason
Mais tu n’as jamais perdu ta place au cœur de mon salon

Publié dans MA VIE EN MUSIQUE, Non classé | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Au petit matin.

Au petit matin frileux qui porte les espoirs
Il y a tant de projets à faire tant de victoires
Qui se dessinent pour les heures à venir
Alors que tout dort pâquerettes recroquevillées
L’herbe mouillée est plus verte que jamais
Tant de dessins tant de possibles à chaque fois
Et le soir tout se résume d’une seule voie
Mais demain encore de multiples possibles
Demain encore viser plus haut la cible
Et surtout ne jamais baisser les bras
Chaque petit matin tout se remet à plat

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Miniwhat

Il y a un tout petit monde au fond du jardin
Portes ouvertes sur des sortes de lutins
Mais il faut en avoir la clé
Il ne suffit pas de s’endormir et de rêver
De tomber dans un puits trop longtemps fermé
Où de voyager d’île en île à son gré
L’accès à ce monde se dessine
Dans un vieux grimoire empoussiéré
Le témoignage s’en devine
Dans les écrits d’un grand-père évaporé
De petites personnes aux grandes émotions
Amours jalousie haines et passions
Arthur part à la recherche du passé pour assurer l’avenir
Il dompte  ses peurs et maîtrise ses plus grands désirs
Avec en guide l’espoir chevillé au corps
Sa quête n’est pas la recherche d’un trésor

Publié dans Non classé, VOUS M'AVEZ DEMANDE D'ECRIRE | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

La Marche Impériale.

Au secours Obi One Kenobi vous êtes mon seul espoir
Les temps s’assombrissent l’avenir devient noir
Les chants qu’on entonne sont des chants de guerre
Les troupes de la tempête avancent au son de marches militaires

Reprends le flambeau que portaient tous tes frères
Car il faut ressusciter la force et faire circuler la lumière
Nous aurons besoin de chaque petit éclair
Serrés les uns contre les autres au fond de nos tanières

Appelle auprès de toi ceux qui sont sources de vie
Apprends-leur à maîtriser le sens de leur génie
Il viendra le jour où vous jaillirez de partout
Dès à présent que la force soit avec vous

Publié dans Non classé, VOUS M'AVEZ DEMANDE D'ECRIRE | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Danses Slaves.

Les rubans qui serpentent le long de tes tresses
Tout danse tout
Les cotillons blancs et tes volants qui gigotent d’allégresse
Tout danse tout
Ton petit gilet rouge tout brodé de fleurs
Connait le chant par cœur
Tes pieds menus dans des bottes de cuir
S’envolent déjà à la pensée de te conduire
Sautillant dans leur terrible impatience
Jusqu’au lieu où l’on entend déjà la danse
Va dépêche toi Natacha d’aller danser au village
Toutes tes sœurs t’attendent les folles et les plus sages

Publié dans Non classé, VOUS M'AVEZ DEMANDE D'ECRIRE | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Paso-doble

Dans l’arène où les couleurs d’Espagne sont sonores
Cette musique s’élève et célèbre la gloire du toréador
Les costumes resplendissent comme un roi le matador
Présente ses attributs cousus de paillettes et de fils d’or

Figure de la danse qui décrit le danseur comme ce héros
Tandis que sa compagne incarne un rôle moins rigolo
Elle vole au vent et tourbillonne le danseur choisit le tempo
Elle symbolise la muleta capte le regard et l’attention du taureau 

Pourtant la danse se trouve à deux pas d’un flamenco
Les castagnettes peut-être s’invitent dans le paso
Et c’est tout un pays qui tient entre deux notes
Beaucoup plus qu’une danse un acte patriote

Publié dans Non classé, VOUS M'AVEZ DEMANDE D'ECRIRE | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Polka

Bonne humeur joyeuse tournoyante à souhait
Les couples virevoltent ensemble sans arrière pensée
Adieu morale tremblante et vieux esprits empoussiérés
Simple et saine voici devenue acceptable la position fermée
C’est un temps de moins pour la valse mondaine
Éclipsée d’un pas par la Polka de bohème
Adieu contredanses et quadrilles voici l’ère d’allégresse
Tournons ensemble jusqu’à ce que la bonne ivresse
Nous fasse vaciller et glisse dans nos pas des erreurs
Nous libère promptement des convenances et des fausses pudeurs
Que les sourires s’étalent en grands sur nos bouches pulpeuses
Et que nos joues dans l’effort soient pimpantes et soyeuses

Publié dans Non classé, VOUS M'AVEZ DEMANDE D'ECRIRE | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Les forges de Vulcain

Le repaire est rouge où tu forges les armes d’Enée
Un collier pour Thétis une bague pour Eurynomé
Sans cesse au feu pour laisser libre cours à ta créativité
Dans les tourbillons de flammes et de fumées
J’entends dans le ventre de la montagne sacrée
Le martellement rythmé des coups que tu portes
Au fer à l’airain l’or l’argent matières de toutes sortes
Créant les traits de foudre de ton père vénéré
Et je sens la chaleur qui sort de ses entrailles
Et je sais que jamais le feu ne s’éteint sous les rocailles
Lève le bras Mitis et  viens éteindre nos incendies
Calme les cœurs rouges des volcans secrets endormis

Publié dans Non classé, VOUS M'AVEZ DEMANDE D'ECRIRE | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Mars

Menace rougeoyante  tu projettes sur la terre
L’angoisse et ton ombre de sang ensemence le chaos
Tu rends les hommes fiers et cruels et les héros
Ne sont que les assassins furieux de leurs frères
Clameur insupportable témoin de la misère
Ton aura nous apporte le combat et la guerre
La cadence infernale de ton cœur de pierre
Traverse obstinément le ciel et l’univers
Dans un rythme entêtant comme un chant de galères
Comme le pas raisonnant sur un sol de fer

Publié dans Non classé, VOUS M'AVEZ DEMANDE D'ECRIRE | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

La mort de l’Ange.

Toutes les morts sont atroces
Mais le décès d’un ange
Après un duel féroce
Laisse un goût bien étrange
Il se défend mais la duplicité
De son assaillant fait chuter
L’espoir du combat
A la chute brutale
Tout pleure lorsque l’issue fatale
Passe l’espoir à trépas
Toute musique devient irréelle
Un coup de couteau dans l‘idéal éternel
Tout chant devient une plainte
Un long refrain douloureux
Tout son devient une complainte
Le doute envahit les cœurs malheureux

Publié dans Non classé, VOUS M'AVEZ DEMANDE D'ECRIRE | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Les pères qui s’en sont allés…

Jeunes ou vieux les pères qui s’en sont allés
Ont laissé  derrière eux des sillons effondrés
Quand a sonné l’heure d’un départ annoncé
Il était encore trop tôt il y avait encore à partager 

Pas de mots qui génèrent des larmes
On se sent démuni sans parole et sans arme
Voir souffrir les gens que l’on aime est infâme
Nos bras tremblant essayent de contenir le drame

Ainsi va la vie de l’aube au crépuscule
On tergiverse un peu l’échéance recule
Et l’on a beau savoir que l’instant est inscrit
Dans nos gorges se tisse la menace d’un cri

Demain l’espoir qui dessine en secret des âmes nouvelles
Apportera sans doute l’apaisement et l’envie
Les pensées seront douces et les chagrins rebelles
Feront place à la joie d’accueillir la vie

Publié dans Non classé, CHAGRINS PARTAGES | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Retrouvailles.

La main dans le sac prise en flagrance
D’avoir négligé l’amitié et toutes ses allégeances
Par mauvaise routine et manque d’élégance
Il est plus que temps de rentrer dans la danse

Et c’est pourtant comme au premier jour le temps passe
Comme une brume qui s’évapore une bulle qui s’envole
Quelques petites mises à jour sur grande farandole
On se parle tout nous attarde tout nous embrasse

Comment naissent ces amitiés qui jamais ne se lassent
Ni de se voir de trop près ni de se voir de si loin dans l’espace
Celles qui sont faites de mots mais aussi de grands silences
Celles qui se moquent éperdument de nos futiles absences

Avons-nous offert à ce nouvel ami déjà si précieux
L’image d’une histoire aux contours soyeux
A-t-il su prendre dans nos retrouvailles la part lui étant destinée
Pour ce qu’il nous avait offert le bonheur de se retrouver

Publié dans Non classé | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Danse des Mirlitons

Fermez les yeux respirez l’odeur sucrée
N’y a-t-il pas devant nous une estrade en nougat
Les briques de ce palais ne sont elles pas de chocolat
Cette eau limpide est-elle  bien le fleuve d’Essence de Roses
Et cette noble danseuse là m’évoque quelque chose
Mais oui je me souviens c’est la fée des dragées
Voici qu’elle sonne le début des festivités
Accompagnée du magnifique prince orgeat
Sautillant et légers il danse à petits pas
Et l’air de cette ronde espiègle et enfantine
S’incruste dans ma tête comme une comptine
Bondissants et légers comme des ailes de papillons
Les danseurs ont dans leurs mains un tout petit mirliton

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Mazel Tov

Goutte d’inspiration de la lumière d’en haut
Qui coule doucement en son soi intérieur
Dessinant des reflets sur l’âme et le cœur
Traçant sur les visages un fin sourire au pinceau
 
Réservoir de chance à l’origine spirituelle
Part de l’être restée dans les sphères originelles
Meilleur de soi auquel on n’a pas encore eu accès
Je suis le présent et le futur de tes plus beaux succès
 
Mazel Tov à toi l’enfant qui vient de naître
Je suis ta bonne étoile ton ange gardien
Où que tu sois lève les yeux je serai sur ton chemin
Apprends à me parler et à me reconnaître

Publié dans Non classé, VOUS M'AVEZ DEMANDE D'ECRIRE | Tagué , , , , | Laisser un commentaire