Ragots d’experts.

Ça y est ça recommence les odeurs de pourriture
Les gens bien informés étalent leur confiture
Leur avis sur ceux qui sont bardés de grandes fortunes
Et comment selon eux ils devraient dépenser leurs thunes 

Certains sont encore arrêtés à la silhouette obscure
De leur mère sacrée ne reconnaissant pas même sa figure
D’autres cherchent comment et pourquoi on pourrait leur mentir
Vive le complot la transparence en vérité est ce qu’il y a de pire 

Ô Saint Réseau Social qui montre trop par transparence
Le cœur l’âme et l’esprit de l’idiotie et de l’ignorance
Qui par la voix donnée à tous plus ou moins égale
Définit la bêtise crasse et la répand comme monnaie légale

Des ragots d’experts colportés en mondes artificiels
Sont les nouvelles prières qui montent droit au ciel
Et la trêve des pieux penseurs n’est en vérité qu’un leurre
On se croirait dans une campagne électorale aux sombres heures 

Priez pour moi pauvres penseurs à tous les étages spirituels
Car je n’ai pas la foi dans vos pauvres merdes virtuelles
Plus je navigue entre vos lignes et moins je crois à vos existences réelles
Est-il possible qu’existent vraiment tous ces grands flots de fiel

Publicités
Publié dans Non classé | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Nuit brûlante.

Rien ne dure pas même les héritages sacrés
Un coup de Satan et tout s’élève et part en fumée
Brasier de l’enfer qui oublie de consumer les infidèles
Et mange la beauté la délicatesse et les siècles des lumières
Nuit brûlante cauchemar dans un jour fumant et artificiel
Le vent souffle à contretemps sans écouter les vaines prières
Et le souffle nous manque en levant les yeux vers un point du ciel
Paris ma belle dis moi que tu n’as pas trop mal au cœur
Que tu brilles dans la nuit d’autres feux que ceux de la terreur
Et que ce qui fait mal n’a toujours servi que ta grandeur
Tu trébuches et tu te relèves avec toujours plus de hauteur

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Vacances.

Un lutin malin arrive de bon matin
Il saute dans mes bras pour un petit câlin
Son regard rayonne d’un éclat malicieux
Le bisou dans son cou a un goût délicieux
Ô la belle fenêtre qui semble se présenter
Dans le générique du film de notre journée
Dans ma tête s’est réunie toutes sortes d’idées
Le temps ne se dissoudra pas dans des allers-retours
L’école des géants est fermée pour quelques jours
L’espace nous appartient dans sa totalité
Le rendez-vous aura des odeurs de peinture
Les instants de repos prendront des airs de lecture
Et le soir venu lorsque les parents rentreront
Il restera sur nos figures du plaisir pour d’autres horizons

Publié dans LES LUTINS, Non classé | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Propos inutiles.

Trop de réel grignote le halo protecteur
La bulle créatrice des silences producteurs
De mots et de notes le jour s’écoule
Va-t-elle naître au monde la petite boule
De concentré d’efforts flottant dans l’air
Aux mille et une couleurs va-t-elle prendre son vol
Le petit matin a servi à d’autres sujets que des vers
La journée toute entière évaporée en paroles
Ce soir peut être les reflets du couchant sèmeront
Quelques rayons de poésies au travers de ma plume
Et si venant du lac s’éparpillent des voiles de brume
Alors quelques mots de magie en jailliront
Mais pour l’heure le quotidien aplatit les ambitions
Et le stylo se résigne à d’autres destinations

Publié dans Non classé | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Promesse de beau temps.

001

Depuis que les flammes avaient emporté
Les souvenirs des voisins leurs rêves leurs objets
Un voile d’étrangeté régnait sur les nuits du quartier
Zéphyr distribuait au gré de ses caprices des reliefs consumés
La ruine noire dressée sur un promontoire ouvert au vent
Rappelait sans arrêt  dans nos abris éphémères les jours brûlants
Même les lutins si prompts à oublier le fil déroulant du temps
Commençaient à douter d’un possible changement
Mais depuis quelques jours un panneau rouge et blanc
Déclare à tout passant que l’avenir va redevenir souriant
Et à lui seul il saupoudre sur le mauvais temps tel un sel piquant
Un désir d’avancer des rêves en devenir la promesse du beau temps

Publié dans ICI, Non classé | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Création

L’art brut ne possède pas de retenue arbitraire
Dès qu’il se met en marche il avance sur son erre
La matière se plie se tord et se dispose sans faire d’erreur
Elle ramasse ses cailloux sans tenir compte des railleurs
La création est comme le sang ruisseau profond d’argent
Qui coule sans barrage dans l’esprit chaque fois le fertilisant
Laissant au silence immobile le limon et son vivant
Chevillant les poutres maîtresses des prémices les édifiant
Et le mot et le son tout entre sans précaution dans la capture
Cerné par les absences de ceux qui se sont échappés
Pour une note cueillie pour un mot mille autres se sont échoués
C’est à peine si de leur passage reste un syllabe ou une appogiature

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Dans ma caverne de son.

Dans ma caverne de son
Au climat bien tempéré
Je ronronne du juste ton
Et de sa fraîcheur acidulée
Je suis juste à l’intérieur
De ma coquille j’affleure
A la surface d’une vague d’ondes
Je caresse une belle ronde
Qui s’étire dans tout l’espace
Et s’éloigne sans laisser de trace
J’écarte un peu les doigts pour laisser filer
Un peu plus d’eau sonore entre l’infini et moi
Quelques croches fondent  en cet endroit
Concert de stalactites sur lac vert glacé
Dans ma caverne de son
J’entends ce que je pense
Avant d’avoir posé la main sur l’évidence
Le chant vole dans une bulle au ventre rond
Merveilleux cadeau qu’offre la transparence
De l’eau merveilleuse chance
Dans ma caverne de son
Quand vient le soir fatigué
Infusant quelques airs dans une tasse sans fond
Je savoure l’élixir à petites gorgées

Publié dans CARNET DE MUSIQUE, Non classé | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Philtre.

Enivrée d’amitié à tous les parfums
Depuis longtemps mesurée à grande aune
De quoi satisfaire les plus profondes faims
De quoi délimiter une rassurante zone
Autour de ce qu’est notre manière d’être
Un peu beaucoup passionnément à la folie
Jouer dans ce tube de métal une autre vie
Et laisser tout l’inutile s’échapper par la fenêtre
Ne pas en chercher absolument le sens
Juste laisser cette chance butiner jusqu’à l’ivresse
Continuer à tisser de somptueuses tresses
Distiller le son jusqu’à en obtenir la quintessence
Inscrire sur le flacon extrait de vie de musicien
Contient amour son passion réservé aux magiciens

Publié dans CARNET DE MUSIQUE, Non classé | Tagué , , , , , , , | 2 commentaires

Un autre chance

Bonjour page blanche promesse d’absolu
Bonjour moment d’espérance de rêve nu
Bonjour hasard qui tranche choix hasardeux
Penche autant que possible vers un mot heureux
Pouvez-vous tous ensemble dessiner un jour bleu
Un espace tranquille sans pression où tout ce que l’on veut
Se présente dans l’ordre sans précipitation
Se déroule dans la joie comme une récréation
Pouvez-vous là sur ce papier verser des paroles brillantes
Décrire le bonheur la patience les avenirs qui chantent
C’est beaucoup demander dit la page blanche
C’est carrément gonflé dit le hasard qui flanche
C’est très bien essayé dit le chant de l’espérance
Si ça ne marche pas je te donnerai une autre chance

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Bavardages d’oiseaux

Parlez oiseaux aux accents de vérité
Celui qui ne possède rien peut tout lâcher
Construire sur ses peurs des ponts et les franchir
Cesser les bavardages pour des propos qui savent nourrir
C’est une invitation à laisser notre vanité
S’envoler au vent et à partir à la quête de l’éternel
Croyant ou infidèle planant sur des propos spirituels
Où se rejoignent l’amour le sens de l’existence sacrée
Mais le chemin est long jusqu’au début de la quête
Hésitations doutes incertitudes fausses excuses
Avant de se regarder en face il faut se jouer des ruses
Qu’emploie le moi profond pour garder son identité secrète
Et lorsque le cœur et le corps sont prêts pour le voyage
S’ouvre le chemin des sept vallées aux oiseaux les plus sages

Talab
Ishq
Ma’refat
Isteghnâ
Tawhid
Hayrat
Faqr et Fana

Publié dans Non classé | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Connexion.

Plonger les yeux dans l’autre profondément
Sans arrière pensée ou mièvre sentiment
Entrer par effraction jusqu’au cœur de l’âme
Se réchauffer le cœur à la puissance des flammes
Avoir le pouvoir de tout voir d’un regard éclairé
Saisir toutes les nuances des plus claires aux plus foncées
Sentir l’ultra présence la communion interne
Ouvrir sa zone intime au partage inconditionnel
Échanger les informations sans limites émotionnelles
Ramener les mots d’amour au rang de balivernes
Faire circuler le fluide de toutes les connaissances
Se connecter par le cœur et l’esprit en mouvance
Découvrir ailleurs qu’en soi les vestiges de notre existence
Le fondement de l’humain exhalant ses fragrances
Subtiles et raffinées fragiles et si souvent enfermées
Dans des carcans d’éducation de malchance et de regrets
Aimer l’autre comme soi même pour des raisons d’ubiquité
Offrir son moi sans restriction et le voir se propager
Faire corps prendre matière se libérer de l’emprise
Et vivre émerveillé chaque fois de belles surprises

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Ma demi-soeur jumelle (suite)

Ma demi-soeur jumelle

C’est encore une évidence
Même si le temps ce voyou
A vieilli considérablement mon apparence
Et lui a encore laissé quelques coups
D’avance pour profiter de la jeunesse
Il n’y a pas une idée profonde sans que se dresse
Dans sa pensée et dans la mienne les mêmes aboutissements
Les mêmes directions mêmes choix mêmes remaniements
Je suis juste étonnée qu’elle ait rangé sa guitare
Que le grand bain de musique ne soit pas similaire
Trop de soucis peut être ont dû la faire taire
Ou peut être me suis-je servie une trop grosse part
Mais loin de ce détail nous nous laissons encore surprendre
Continuant sans nous concerter à toujours prendre
Les mêmes décisions les mêmes sentiers tortueux
Et cette gémellité fortuite est un constat joyeux

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Comme avant.

Comme avant la mine taillée pointue en relief
Chaque jour autour de la roue du moulin
Une maille après l’autre se tricote un parchemin
Chaque jour au créneau des hauteurs de mon fief
Un journal s’envole vers une destination virtuelle
Une nouvelle de printemps chevauchant à dos d’hirondelle
L’histoire d’une musique qui réchauffe le cœur
Zoom avant sur une toute petite miette de bonheur
Et les visiteurs sont au rendez-vous comme toujours
Laissant les traces de leurs doigts sur mes lunettes
Mesurant le poids des mots à l’aveuglette
Une bonne dose de quotidien une bonne dose d’amour

Publié dans Non classé | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Perceptions.

Il y a un décalage entre ce que l’on donne et ce que les gens reçoivent
La perception erronée se promène des tous les côtés
Toutes ces immatérielles certitudes qui spontanément se conçoivent
Et qui tombent comme des pommes trop mures sur le pavé
Qui sont ces gens qui dessinent dans la boue silencieuse
La trace de leur passage sur le sentier qui mène à nos maisons virtuelles
Quels sont les mots qui allument des étincelles curieuses
Qui résonnent indéfiniment dans le chœur de leurs intérieures chapelles
Celui qui possède la réponse est vraiment bien peu disert
Il ne porte pas la gourde salutaire qui t’aidera à traverser ton désert

Publié dans Non classé | Tagué , , | Laisser un commentaire

Manque de vert.

Il y a trop longtemps que je n’ai pas eu le vert
Le temps du ralenti passé sous le couvert
De feuillages de branchages de chants d’oiseaux
Longtemps que mon temps piétine dans l’eau
Trouble des jours sans direction imposée
Par l’inutile le futile l’ennui le tout léger
J’ai rangé le dehors dans mon placard à balais
J’ai oublié de sortir au grand air mes effets
Il y a tout un pan de mon cerveau qui sent le renfermé
Et des connexions qui se dissolvent car peu oxygénées
Alors je n’écris que des mots étriqués des mots d’intérieur
Alors je n’écris que de la musique serrée des notes de papier
J’attends le temps de bouger de l’énergie de l’ailleurs
Pour remplir mon vieux cahier de frais comme un herbier

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire